Structure du Lien HIP

 
 

La structure HIP est appelée HIPlet parce qu’elle représente une unité d’archivage de longueur fixe, comme un octet; parce que la structure théorique d’un HIPlet est un quadruplet; parce qu’un HIPlet se différencie clairement d’un triplet (Web sémantique); et parce que le terme Lien est confus.

Confusion de concepts. On reconnaît de plus en plus l’importance du mot lien, sans pour autant en mesurer la dimension que lui donne l’axiome. On le confond souvent avec le mot référence, dont le caractère est unidirectionnel. Un Lien est ce qui attache, relie, connecte, son caractère est bidirectionnel. Une chose référencée n’a pas connaissance de la chose qui la pointe, alors que deux choses liées interagissent entre elles. La chose référencée peut changer ou s’en aller sans que la chose qui la référence ne puisse être informée. Une chose liée ne peut pas changer sans informer l’autre chose : les masses sont liées, elles s’attirent mutuellement.

Le web accentue la confusion entre les mots “référence” et “lien” avec la notion d’hyperlien qui est une référence (HREF) sur une page web, et avec la notion de triplet du web sémantique qui est une triple références (URI) sur des ressources (des données, des choses). Les triplets ne sont pas des Liens parce que le web sémantique ne se démarque pas de l’ancien postulat, il segmente l’information par l’utilisation de données et de références (appelées “lien”). Les triplets ne sont pas des Liens parce qu’ils ne sont pas identifiés. C’est pour cette raison que le triplet “A, aime, B” ne peux pas être pondéré par le qualificatif “beaucoup” sans qu’une modification ne doive être apportée à sa structure et aux traitements qui l’utilisent déjà (voir le point Modélisation évolutive de la page Atouts).

Un HIPlet est uniquement identifié. Pour qu’une chose existe, il est nécessaire de reconnaître sa spécificité, sa différence. Sa place particulière doit être reconnue dans le système, et pour la “reconnaître”, il faut lui donner un nom, un numéro unique.

Une même information dupliquée dans de multiples formats verra son existence se confondre dans le système, être interprétée différemment selon les contextes et causer des perturbations au système. Internet fonctionne parce qu’il est fait des machines uniquement identifiées, le Web fonctionne parce qu’il est fait de pages uniquement identifiées. Un système HIP est fait d’informations uniquement identifiées, de numéros.

Un HIPlet est un quadruplet. La structure d’un HIPlet est composée d’au moins quatre champs numériques ordonnés.

HIPlet, l’unité d’archivage HIP

Chaque HIPlet est différencié par un numéro unique, le champ ‘id’. Chacun des champs ‘P’, ‘R’ et ‘E’ d’un HIPlet indique directement un autre HIPlet ou indique parfois l’HIPlet lui-même. Dans l’exemple ci-dessous, les champs P, R et E de l’HIPlet 1 indiquent les HIPlet 2, 4 et 8.

Si l’HIPlet 1 est effacé, les HIPlets 2 et 8 mis en relation sont informés. Le système HIP interdit d’effacer un HIPlet tant que celui-ci est relié (par des HIPlets) à d’autres HIPlets.

Un problème de fond. Les techniques antérieures posent un problème conceptuel parce que les données sont segmentées par des références. Il est difficile de retrouver l’ensemble des données qui référencent la donnée que l’on souhaite effacer. La suppression d’une donnée pose un problème d’intégrité de l’information parce que certaines références désignent des données inexistantes. Les références reposent parfois sur des grammaires ou des conventions qui ne sont pas toujours explicites et accessibles et il devient laborieux de connaître les interdépendances des données entre-elles.

Les modifications (et donc les suppressions) apportées aux systèmes existants exigent des efforts de maintenance et des coûts élevés pour garder intacte l’intégrité de l’information. En conséquences, les systèmes d’informations actuels sont rigides et très peu réactifs aux demandes des utilisateurs.

Une solution. La simplicité structurelle de l’HIPlet évite ce problème parce qu’il suffit d’une simple requête adressée au système HIP pour retrouver précisément tous les HIPlets touchés par l’effacement d’un HIPlet particulier et pour informer ceux-ci du changement.

L’hiper information est une information intrinsèquement reliée.